Professeure, Faculté de droit
Chercheure, CRDP
— Université de Montréal

Directrice, Section québécoise
Présidente, VIe Congrès
Association internationale et interdisciplinaire sur la chaîne du médicament

Membre du comité scientifique
Centre d'étude sur le droit international et la mondialisation

Membre
Groupe interuniversitaire et interdisciplinaire sur l'emploi, la pauvreté et la protection sociale

 

Me contacter

Téléphone : 514 343-7867
Télécopieur : 514 343-2199

violaine.lemay@umontreal.ca

Université de Montréal
C.P. 6128, succ. Centre-ville
Montréal (QC), Canada, H3C 3J7

 

Me rencontrer

Bureau A-8432
Pavillon Maximilien-Caron [Plan]
3101 ch. de la Tour (Montréal)

Violaine Lemay est professeure à la Faculté de droit de l'Université de Montréal, chercheure au Centre de recherche en droit public et directrice de la section canadienne de l'AIICM. Elle détient un doctorat en droit de l'Université de Montréal et a été admise au Barreau du Québec en 1991. couverture_evaluationscolaireSa recherche doctorale en droit de la protection de la jeunesse fut dirigée par le sociologue Guy Rocher. Pendant plusieurs années, elle a dirigé le programme interdisciplinaire de Ph.D. en sciences humaines appliquées et a rempli les fonctions d'éditrice francophone de la prestigieuse Revue canadienne Droit et société.

À la suite de la réception de son ouvrage Évaluation scolaire et justice sociale, où sont analysées les pratiques scolaires d'administration du privilège social rattaché aux notes et diplômes, elle a enseigné la sociologie de l'éducation et garde un intérêt marqué pour l'innovation pédagogique. Lauréate du Prix d'excellence en enseignement 2008, elle est fondatrice du vaste projet de pédagogie éditoriale des Chantiers et elle a signé, au sein du Conseil supérieur de l'éducation et aux côtés de Daniel Weinstock et de Claude Lessard,  le Rapport sur les besoins et l'éducation « Remettre le cap sur l’équité»  2014-2016.

 

L'interdisciplinarité comme champ de recherche

431359_Darbellay-Lemay_UG.inddL'interdisciplinarité signifie toujours "franchir une distance" (Rocher, 2014) entre des savoirs éloignés et, en ce sens, rappelle le voyage. Elle ne remplace pas le mode de connaissance dominant (la disciplinarité), mais elle le complète en permettant une pensée alternative non pas axée sur une logique de surspécialisation, mais sur la construction de liens intellectuels utiles et nouveaux. En tant que "nouvel esprit scientifique", elle est de plus en plus associée à une réémergence potentielle, sous de nouveaux habits, de la Théorie critique.

En Amérique du Nord et en droit, l'interdisciplinarité prend chaque jour davantage les traits d'une compétence transversale, au même titre que l'est l'interprétation des lois. Avec les pression du Rapport Arthurs ou encore avec l'appel à la prise en compte du contexte social du droit, l'interdisciplinarité y devient utile à toutes les branches. Elle devient compétence transversale du droit, au même que l'interprétation des lois.

Observer et mieux comprendre l'interdisciplinarité en droit, en sciences humaines et en santé constituent les objectifs globaux du champ de recherche et d'enseignement de la professeure Lemay. À travers des objets variés et avec l'invariable coopération de codirecteurs aux compétences complémentaires, sa vaste équipe de recherche compte des chercheur(e)s aux formations variées unis par une volonté commune: résoudre des problèmes humains grâce à la coopération des savoirs et par-delà les frontières. Elle est signataire du Rapport du groupe de réflexion sur les obstacles à l'interdisciplinarité de à l'Université de Montréal (2010).

Présidence congrès AIICM

À propos de l'AIICM

Plus d'informations sur aiicm-iiapc.com