Production d’événements scientifiques/babillard

PRODUCTION D’ÉVÉNEMENTS SCIENTIFIQUES

  •  Les 20 et 21 avril derniers, sous l’égide des Colloques de la relève mis sur pied dans le cadre de séminaires doctoraux, a eu lieu au Salon François-Chevrette le colloque « L’intervention en droit et en sciences humaines: les savoirs en Inter-Actions« . Ce colloque a fait écho au merveilleux colloque de 2016, où des professeurs de la France et du Québec se sont unis pour offrir, en soutien à la relève, un merveilleux exemple de coopération interdisciplinaire, internationale et intergénérationnelle. Bravo au comité de 2016 et meilleurs voeux au comité de 2017.

SE TENAIENT RÉCEMMENT LES ÉVÉNEMENTS SUIVANTS…

  • (Coorganisation avec Vincent Gautrais et Christian Saint-Germain)
    Colloque « Le juriste idéal… Qui est-il? Comment le forme-t-on? »
    Vidéo du deuxième panel, avec Pierre-André Côté, Michelle Cumyn et Violaine Lemay
    Vidéo de l’ensemble de l’événement

  • (Coorganisation avec France Houle) Colloque « Modèles de programme de premier cycle [en droit] et interdisciplinarité ».


BABILLARD 

  • Le volume 5 de la revue Chantiers de l’intervention en sciences humaines : interdisciplinarité pratique et action professionnelle est maintenant en ligne!

Le Comité scientifique et de rédaction de la revue Chantiers de l’intervention en sciences humaines : interdisciplinarité pratique et action professionnelle – constitué par Violaine Lemay (UdeM), Ida Giugnatico (UdeM), Sylvie Genest (UQAM), Paolo Livieri (McGill) et Emmanuel Heisbourg (UdeM) – est fier de vous annoncer la publication du numéro 5 de la revue.

Les onze articles réunis dans ce numéro, entièrement consacré à « L’interdisciplinarité comme acte de création », réfèrent à une interdisciplinarité de type « ingenium » ; une intelligence inhérente à la compréhension des phénomènes, finalisée à la construction d’une solution ; un savoir utile qui répond au but pour lequel a été créée la pensée, l’action.

La pensée interdisciplinaire est « ingenium » dans la mesure où elle combine la théorie et la pratique au point de les transformer dialectiquement, en raison de leur influence réciproque.

Il s’agit d’une pensée qui correspond à un acte de création, à travers lequel on produit quelque chose d’unique en utilisant de façon originale les différentes connaissances disciplinaires comme outils pour atteindre un but. Or, chaque processus de création est aussi un processus de transformation très similaire à une révolution.

Voilà pourquoi l’interdisciplinarité invoquée dans ce numéro de Chantiers est historiquement à contre-courant : créer veut dire perturber l’ordre établi pour faire de la place au nouveau. Le résultat est, en effet, la production d’un type de connaissance que l’on peut définir comme « alternative », parce qu’elle change le rapport traditionnel aux disciplines et permet une remise en question des valeurs, faisant de l’espace au « nouveau ». Les contributions de nos auteur.e.s témoignent toutes d’une pensée capable d’assumer une position critique et originale dans le monde des savoirs.

Avec des textes de Charles Dine Biradzem, Casey Ford, Sylvie Genest, Ida Giugnatico, Emmanuel Heisbourg, Kévin Lavoie, Dominic Leblanc, Elisa Maseroli, Danielle Pelland, Grâce Perside Poeri, Amanda Rosini et Maryse Soulières.

Pour découvrir ce nouveau numéro de Chantiers, cliquez ici

Bonne lecture !

***


HAUTS FAITS DE L’ÉQUIPE DE RECHERCHE / BRAVO!

  • Félicitons Ascensio Maxi pour le dépôt de sa thèse intitulée « Sexualité et parentalité chez les adolescents haïtiens infectés au VIH par transmission verticale ou sexuelle : quelles normes, quelles valeurs et quelles pratiques », codirigée avec l’anthropologue de la santé Sylvie Fortin. Bravo pour cette belle étape et tous nos voeux pour la soutenance. Ascensio est un intervenant québécois cumulant des dizaines d’années d’action professionnelle.  Par solidarité et engagement, il a choisi d’immigrer à Haïti, pays d’origine de ses parents, pour accepter un poste à l’Université d’État.
  • Soulignons la réussite éclatante de Loïc Malhaire lors de sa soutenance, le 6 décembre 2016. Sa thèse, intitulée « Une analyse des politiques publiques d’aide aux travailleurs pauvres au Québec. Entre logiques institutionnelles et trajectoires de vie, un espace pour l’innovation communautaire » est un bel exemble d’engagement de la recherche en vue d’un juste partage des ressources, a reçu les félicitations unanimes du jury. De retour avec sa famille, au Guatemala, il en entame un post-doctorat. Tous nos voeux de succès!
  • Me Benjamin Prud’homme (Robinson Shepperd Shapiro) , cofondateur de Québec inclusif et déjà lauréat d’un grand nombre de prix (Forces Avenir, Meilleur jeune plaideur en droit de la famille, etc.)  est nominé pour le prestigieux prix Young Influencers 2016 de Canadian Lawyers!!http://www.canadianlawyermag.com/current-survey.html 
  • Félicitations à  Me Marie-Neige Laperrière pour sa brillante soutenance (2016). Sa thèse s’intitulait « Critique féministe matérialiste du droit civil québécois: le travail « domestique » et les violences sexuées, les « impensés » du droit du logement ». Le doyen de la Faculté de droit (Jean-François Gaudreault-Desbiens), à l’occasion président du jury, soulignera l’excellence de cette « très, très belle thèse décapante. » Marie-Neige effectue actuellement un postdoctorat au sein de la Chaire de recherche du Canada en histoire du droit civil au Québec (UQTR) sous la direction du professeur Thierry Nootens.
  • Nomination de la professeur Lorena Perez Roa à la direction du programme de maîtrise en travail social de l’Université Alberto Hurtado (Chili). Lorena a soutenu dans notre équipe, en 2014, une thèse intitulée « « Quand l’endettement fait problème. Variations et constantes du vécu problématique d’endettement chez les jeunes adultes scolarisés de Montréal et de Santiago du Chili.) »

  • Nomination pour le prix de la meilleure thèse de la FESP pour  Alexandra Law (Thèse dont le titre est « « Social Movement Casework and the Law and Organizing Ideal: Toward a modified law and organizing model » » . Bravo à la candidate!  Rappelons que la plus grande spécialiste de la francophonie en matière de cause Lawyering, la Française Liora Israel,  était présente sur son jury, et a appelé au nécessaire développement international de la recherche dans ce champ. Malgré de belles opportunités universitaires, toutes déclinées, Alexandra a choisir d’enseigner au Collège Dawson,  les vacances estivales liées à un emploi de ce type lui permettant de continuer ses  activités de pratique engagée du droit, notamment au CTI.
  • Félicitations à Daniel Djedi pour l’obtention de son doctorat  en droit du phénomène coopératif (2016), mais aussi pour son poste comme professeur en droit des affaires à l’Université de Kinshasa.

    Soutenance Daniel 1

    Daniel et son jury

  • À souligner:  « Comment l’interdisciplinarité vint aux universités, ou la revanche d’Einstein » , récemment écrit par le recteur de l’UdeM, Guy Breton… Quand même les administrateurs en font l’éloge, c’est que ça doit être bon, non? 😉

Ce contenu a été mis à jour le 26 mars 2020 à 12 h 23 min.