Colloque de la relève 2020



Regards méthodologiques sur le Droit

Pour la cinquième année consécutive, le Colloque de la Relève est organisé par la nouvelle promotion du programme de doctorat en Droit de l’Université de Montréal. Particularité due aux circonstances sanitaires, ce colloque, d’un peu plus d’une heure, est entièrement digital. Le contexte actuel et les mesures de confinement décrétées furent une occasion pour les jeunes chercheurs de se dépasser, d’innover et d’être réflexif autrement. Ce sont les défis que les participants ont ici relevés. Il en résulte une multitude de réflexions sur des thèmes aussi divers que la justice mondiale et durable, la protection de l’environnement ou encore d’autres enjeux contemporains de justice. 

La diffusion de la vidéo finale du colloque a eu lieu le 5 mai 2020. Le prix Réflexivité a été offert par la Professeure Violaine Lemay à Alex Silva Oliveira pour sa contribution intitulée « sur le divan ». Le prix Innovation a été généreusement offert par le Cabinet HUDON et attribué à Maëlenn Corfmat, Fannie Duverger et Gaëlle Foucault pour leur court-métrage. Enfin, le prix Originalité offert par la Professeure Violaine Lemay et distribué par les organisatrices Fannie Duverger et Gaëlle Foucault a été attribué à Marc-Antoine Racicot pour sa présentation au grand air.  

Les participants ont répondu à trois questions :

  1. Quel est votre objet de thèse ?
  2. Quelle est votre méthode ?
  3. Avez-vous recours à l’interdisciplinarité, et comment ?

La terminologie reprise et récurrente mentionnée par les participants quant aux différentes formes d’interdisciplinarité (tacite et préalable / nommée et présente / nommée et absente) réfère à une proposition typologique issue de la réflexion des Professeures Violaine Lemay et Michelle Cumyn. Pour approfondir cette discussion, leur article conjoint offre une riche analyse en la matière.

Voir : Violaine Lemay et Michelle Cumyn, « la recherche et l’enseignement en faculté de droit : le cœur juridique et la périphérie interdisciplinaire d’une discipline éprouvée », dans George Azzaria (dir.), Les nouveaux chantiers de la doctrine juridique, Actes des 4ème et 5ème journées d’étude sur la méthodologie et l’épistémologie juridiques, Cowansville, Yvon Blais, 2017.

 À ne pas s’y méprendre : aucune forme de thèse en droit n’est meilleure qu’une autre. L’interdisciplinarité, dialogue entre deux ou plusieurs disciplines, n’aurait aucun sens si elle ne pouvait mettre en relation les savoirs externes avec l’approche juridique classique. 

Dans cette production numérique d’une heure, vous verrez alors leurs réponses à ces questions … Qui sait ce que leurs réflexions pourraient vous inspirer.

Ce colloque a été financé par l’ACSED.

Nous vous souhaitons un bon visionnage.

En souhaitant qu’aucune épidémie ne soit en mesure de freiner la recherche,

Scientifiquement vôtre,

Le colloque de la Relève 2020

Programme :

  • 1 présentation introductive de la Professeure Violaine Lemay.
  • Premier panel de 4 contributions :

Marc-Antoine Racicot ; Catherine Samaha ; Penghui Dong ; Raymond Tchassem Nzale.

  • 1 contribution au coin du feu : Laury-Ann Bernier.
  • Deuxième panel de 4 contributions :

Yannick Aké ; Etienne Gendron ; Rodrigue Oloudé ; Andrée Roy.

  • 1 contribution sur le divan : Alex Silva Oliveira.
  • Un court-métrage : Maëlenn Corfmat, Fannie Duverger et Gaëlle Foucault.

Ce contenu a été mis à jour le 20 mai 2020 à 17 h 09 min.